Nicolas Belorgey
Sciences sociales - Social Sciences

Belorgey Nicolas, 1997, Le désenchantement du monde. Etude d'une notion, Mémoire de Master 1 de philosophie, Université Paris 1, 111 p.

    Ce mémoire analyse d'un point de vue essentiellement théorique la notion de désenchantement du monde telle que formulée dans les travaux de Max Weber (L'éthique protestante..., Le savant et le politique, Les essais sur la théorie de la science, Economie et société) et de Marcel Gauchet (son ouvrage éponyme de 1985). Outre les oeuvres de ces deux auteurs, il utilise comme littérature de seconde main des textes, essentiellement de la seconde moitié du 20ème siècle, sur la sociologie des religions, sur la laïcité et sur les croyances (not. G. Bataille, P. Veyne, J.P. Willaime). L'ensemble permet de déconstruire la notion. Le « désenchantement du monde » ne permet pas d'opposer un monde qui aurait été enchanté avant à un autre qui ne le serait plus aujourd'hui, aucune de ces deux propositions n'étant vérifiée. Il se présente plutôt comme un processus, ancré dans l'histoire notamment religieuse de pays occidentaux, tendant à une plus grande élucidation de certaines croyances. Le monde n'est pas désenchanté mais partiellement en voie de désenchantement. Si certaines croyances disparaissent, d'autres les remplacent. La thèse du désenchantement du monde n'est pas pour autant un mythe, dont elle ne présente pas les caractéristiques.

Actualités   

NB: En savoir plus...

[Webmestre]

[Fil rss]

[V. 0.85]
HOP
HTML Organisé par le PHP
Système d'aide à la publication sur Internet