Nicolas Belorgey

Alternatives économiques (décembre 2010)

MARTINACHE, Igor, Alternatives économiques n°297, décembre 2010
Le "nouveau management public" désigne un ensemble d'idées et de pratiques visant à aligner les administrations sur les canons de l'entreprise privée. Si cette tendance ne cesse de gagner du terrain, avec des variantes selon les pays et les secteurs, peu de travaux s'emploient cependant à en montrer les implications dans la pratique. C'est ce qui fait le premier intérêt de cet ouvrage, issu d'une thèse en sociologie sur le cas de l'hôpital public, avant la loi Bachelot dite "HPST" - mais l'auteur rappelle que le mouvement a démarré dès le début des années 1980. Il analyse d'abord les conditions de sa diffusion, sous l'égide de l'Agence d'audit des établissements de santé (AAES), en montrant notamment bien comment la mise en place d'indicateurs et de pratiques de "benchmarking" constitue un moyen de "gouverner sans en avoir l'air". Comment aussi la promotion de la "qualité" peut masquer le seul souci de productivité. Car il s'agit bel et bien de "convertir" toute une série de personnels intermédiaires à une nouvelle façon de faire et de voir, à quoi s'emploient les consultants, tant privés que publics. Certains résistent cependant, mais pour des motifs très divers, et pas nécessairement pour défendre la logique de soins, fréquemment incompatible avec la logique gestionnaire. Et ce sont les patients qui pâtissent au premier chef de la montée de cette dernière, qui se traduit, comme en d'autres domaines, par l'essor d'un "soin low cost", dont il n'est pas besoin de désigner les destinataires…


Voir l'article en ligne sur le site d'Alternatives économiques


Actualités   

NB: En savoir plus...

[Webmestre]

[Fil rss]

[V. 0.85]
HOP
HTML Organisé par le PHP
Système d'aide à la publication sur Internet